Alexandra Jonckers 

Armand dira d’Alexandra qu’elle est fondamentalement créatrice. Nourrie du savoir faire et des influences de son père, elle a forgé son propre regard sur la création au travers de son propre parcours.

Formée aux Beaux Arts de Lyon, aux Arts et Métiers de Bruxelles en bijouterie/joaillerie puis à la Cambre en design industriel, Alexandra entame son propre chemin en réalisant des commandes spéciales pour une agence évènementielle Bruxelloise. En 1989, elle réalise notamment des trophées à partir de morceaux du mur de Berlin qu’elle part récolter sur place et dont elle crée des œuvres sculpturales en les mêlant à du métal. Alexandra conçoit également de nombreux décors éphémères, à partir d’objets de récupération –éléments bruts qu’elle a appris à valoriser dans l’atelier de son père- dont le décor du défilé de mode organisé par les « Petits Riens » à Tour & Taxis de 2011 à 2013.

A partir de 1997, Alexandra crée sa ligne de bijoux éponyme ainsi que le packaging original qui l’accompagne. Aux côtés de son frère Grégoire, ils conçoivent la décoration intérieure de restaurants et de bars dans la capitale belge. 


Grégoire Jonckers

Parmi les trois créatifs de la maison, Grégoire possède une vision plus architecturale des volumes et de la nature des matériaux.  

Familiarisé très jeune dans l’atelier de son père, Grégoire se passionne pour la sculpture puis se forme à la sérigraphie. En parallèle de l’activité de réaménagement et de décoration d’espaces qu’il poursuit ensuite, il travaille avec son père à la création de luminaires à partir d’objets de récupération ou de matériaux anciens qui reprennent vie sous une autre forme. Ensemble, ils réaliseront de nombreuses créations et notamment, en 2008, l’intégralité des décors du Toucan Brasserie à Ixelles, dont une pièce majeure, un bar cylindrique en maillechort gravé et incrusté de résine.

Parmi les réalisations de Grégoire, la sculpture de verre réalisée pour la maison Baccarat en 2015 – dix artistes sont invités à réinterpréter le verre en cristal d’après la thématique de l’éclatement – est exposée à l’hôtel Baccarat de New York. S’inspirant du cubisme, Grégoire défie la nature polie du cristal par une approche stratifiée de la pierre brute.  

Grégoire @ work - copyright Jean-Pierre - copie.jpg